La dissonance cognitive? Satisfaction garantie

Le remord de l’acheteur, nous en sommes tous victimes. Mais, dans certains cas, ce remord initial se transforme progressivement et l’achat réalisé finit par devenir la meilleure décision qu’on ait jamais prise. La machine à espresso, prétendument silencieuse, qui fait un bruit étrange quand on l’utilise ou encore l’ordinateur qui prend quelques secondes de plus qu’en magasin pour démarrer finissent même par ne plus nous déranger malgré une certaine déception initiale. Plusieurs iront même jusqu’à en faire la promotion à ceux qui demanderont des conseils sur le sujet.

Attention, si vous vous souvenez d’avoir vécu l’expérience décrite ci-haut, c’est peut-être que vous avez été en proie au phénomène de dissonance cognitive. L’être humain ne peut en effet pas endurer bien longtemps l’incohérence entre ses actes (l’achat) et ses pensées (jugement et satisfaction envers le produit). Ainsi, le fait d’avoir payé le gros prix pour une machine à espresso qui finalement ne performe pas à la hauteur de nos attentes nous motive à accorder de moins en moins d’attention aux imperfections du produit et à exagérer ses qualités. Il est sans contredit difficile d’admettre qu’on a pris une mauvaise décision!

Cela semble d’ailleurs d’autant plus difficile lorsque le prix d’un produit est élevé. Comment ne pourrait-on pas être comblé de bonheur suite à l’achat d’un produit si dispendieux? Le prix payé garantit, en quelque sorte, la satisfaction, que l’on soit ou non réellement satisfait des caractéristiques et de la performance du produit acquis. 

Jetez donc un coup d’œil sur les produits que vous avez achetés récemment. De combien d’entre eux êtes-vous pleinement satisfaits? Certains soulèvent-ils des doutes? Ne m’en voulez pas si c’est le cas, ces doutes  vont s’estomper d’eux-mêmes très rapidement.

Partager cet article
  • LinkedLinked
  • Google PlusGoogle Plus
Retour
comments powered by Disqus