Prendre une douche avec des personnes âgées ou comment accéder à l'intimité.

Comme nous l’avons vu http://www.adhoc-recherche.com/fr/blogue/in-situ-veritas/ l’observation In situ  peut s’avérer la façon la plus efficace pour analyser et comprendre de nombreuses habitudes de notre quotidien. Certains gestes de l’intimité se prêtent toutefois plus difficilement que d’autres à ce type d’intervention.

Accepteriez-vous de laisser, contre dédommagement monétaire (75 dollars), trois étrangers vous observer et vous filmer pendant que vous faites semblant, bien évidemment tout habillé, de prendre votre douche? Pour la grande majorité d’entre vous, la réponse est certainement non. 

Tel était pourtant l’un des volets du mandat qui nous était confié, une vaste étude qualitative quant aux habitudes, besoins et attentes des personnes de l’âge d’or à l’égard des équipements de salle de bain. Notre défi était donc de convaincre les individus de nous laisser entrer dans leur intimité.

Nous avons donc brisé la glace en débutant par des groupes de discussion traditionnels. Ceux-ci devaient permettre,  en plus de leurs objectifs intrinsèques (évaluer différents concepts d’équipements de salle de bain), d’établir un lien de confiance avec des participants potentiels à notre volet In situ.

Suite à ces deux heures de discussion et sur la base du lien de confiance établi, l’animateur a lancé les invitations. Près de 70 % des personnes rencontrées l’ont acceptée.  Sans contredit, ce chiffre aurait été différent sans la démonstration claire et préalable du sérieux de la démarche et de son intervenant principal. À la fin de la discussion, ils n’ont pas accepté l’invitation d’Ad hoc, ils ont accepté d’aider Cédrick.

Partager cet article
  • LinkedLinked
  • Google PlusGoogle Plus
Retour
comments powered by Disqus