LE CONFINEMENT OU LE PARTAGE DE BELLES VALEURS

Quand j’ai appris que les écoles et les CPE fermaient pour deux semaines, puis que nous devions rester à la maison, j’ai vraiment été sonnée… Découragement, frustration, colère… bref une gamme d’émotions négatives. Et puis des questionnements : comment faire pour travailler et prendre soin de mes deux petits gars pendant deux semaines? Comment rester confinés tous ensemble 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, tout en gardant une ambiance agréable? 

Petite présentation. À la maison, nous sommes quatre. Il y a…

  • mon grand : 8 ans, créatif, énergique et ayant aussi besoin de moments de solitude.
  • mon petit : 4 ans, très énergique (voire hyperactif), ne supportant pas de jouer seul, qui aime jouer au petit chef – surtout avec son grand frère – et qui explose dès que ça ne va pas dans son sens.
  • mon conjoint : au chômage à cause de la COVID-19 et qui essaye d’arrêter de fumer depuis quelques semaines. (Est-ce actuellement le bon moment? Pas sûre)
  • et puis, moi qui travaille à distance, qui aime quand c’est propre et rangé (c’est même obsessif mais ne dites pas que je le reconnais), qui suis hyperactive également et qui ne supporte pas l’inactivité de ma famille.

 

« Cocktail explosif », vous me direz! En effet! 

Dans un premier temps, afin de m’apaiser, j’ai décidé de me recentrer sur l’essentiel. C’est quoi l’essentiel à mes yeux et pour ma famille?

  • Notre priorité numéro 1 est notre santé et celle de nos proches / amis / collègues. Tant que nous ne tombons pas malades, tout ira bien. Le confinement est donc la solution pour répondre à cette priorité.
  • Notre priorité numéro 2 est d’assurer autant que possible des revenus suffisants pour faire vivre notre famille. 

Une fois apaisée, l’objectif est de vivre en harmonie. Malgré mes inquiétudes, cela se passe plutôt bien. Les enfants jouent beaucoup ensemble. Mon conjoint s’occupe d’eux le matin et moi, l’après-midi. J’ai mon espace pour travailler, bien que je sois parfois troublée par les urgences de mes enfants (qui consistent à préparer une collation, réparer un jouet ou me montrer une construction lego qu’ils ont faite - disons que nous n’avons pas tous la même notion d’urgence).

C’est sûr que les ajustements sont nécessaires et chacun fait un petit bout de chemin.

Cette période est finalement l’occasion de passer du temps ensemble, de profiter de moments simples comme regarder un dessin animé, jouer à un jeu de société, cuisiner, etc. C’est le moment de transmettre de belles valeurs d’entraide (prendre soin des aînés de notre rue) et d’amitié (envoyer des lettres / des dessins / des vidéos aux amis). C’est le moment de se rapprocher les uns des autres. C’est aussi le moment de faire le ménage de nos placards, de ranger, de nettoyer (j’aime tellement ça!)… Le Printemps approche.

Share this article
  • LinkedLinked
  • Google PlusGoogle Plus
Go Back
comments powered by Disqus