Wherever you are!

Categories : News
Wherever you are!

L’un des principaux apprentissages de l’économie comportementale, cette science qui s’appuie sur les recherches du psychologue et récipiendaire du prix Nobel Daniel Kanheman, est l’importance de l’environnement et du contexte dans la prise de décisions.   Pour engager un consommateur, il est primordial de communiquer le bon message. Mais il l’est tout autant de le communiquer au bon moment et au bon endroit. Les technologies de microlocalisation et de « geofencing » constituent des outils hors du commun pour atteindre cet objectif, et ce pour les quatre raisons suivantes :


Read more
Share this article
  • LinkedLinked
  • Google PlusGoogle Plus
Luxury for all!

I’ll admit it - I have purse envy.  There’s nothing more frustrating than watching a group of 18-year olds strut the latest Louis or Longchamp.  The curious thing is that more and more of them do!  As a market researcher and avid people watcher, I can’t help but ask myself since when has luxury become so accessible?

Luxury has always been associated with beautiful, hand crafted goods produced in limited quantities and accessible only to the elite of society.  Luxury was the promise of history, of tradition, of quality and symbolized status, a status that the mere mortal could only aspire to attain. 

Today’s marketplace is the realization of what Silverstein and Fiske so eloquently described as “masstige” – prestige for the masses – over a decade ago.[i]  And while you and I (and pretty much anyone else), can now acquire that which was once out of reach, what is the downside for the brand?

Brand dilution is the greatest risk that makers of all things luxury take when deciding to jump on the masstige bandwagon. 


Read more
Share this article
  • LinkedLinked
  • Google PlusGoogle Plus

DINNER'S READY!

Categories : News
DINNER'S READY!

My husband is a fabulous chef who loves meal planning and cooking.  Producing a delicious unplanned weeknight meal for two in 20 minutes, appetizer included - he’s got it covered.  Tonight’s dish requires some obscure ingredient - he has it on hand.

While I am one lucky lady, I remain fascinated by the relatively new meal options out there for those not married to an aspiring Ricardo.  “Dinner-in-a-box” services like évoilà5 and Cook it are simple: you pre-order meals for the upcoming week, the required recipes and ingredients are then prepared for pick-up or delivered to your front door.  No planning, no shopping, no boring meatloaf recipes, no food waste, no restaurant prices.  Meal preparation is stripped down to the fun part: the actual cooking that enables you to serve healthy, tasty dishes to your loved ones.  Brilliant!

The “you” is critical.  Even if you could afford to eat out every night, or hire a personal chef, it wouldn’t be quite the same.  There is immeasurable value in using one’s own hands and culinary skills to prepare meals for the family.  It is one of modern society’s most significant demonstrations of caring, one we are unlikely to give up anytime soon.  The thinking and grocery parts - I’ll “contract those out”.  The right to feel “I have it together enough to cook this great meal, just for you” - no way I’ll contract that out on an ongoing basis.


Read more
Share this article
  • LinkedLinked
  • Google PlusGoogle Plus

Go No Go

Categories : News
Go No Go

Je ne m’étais jamais intéressé au jeu de GO. Je savais qu’on y joue depuis plus de 4 000 ans en Chine et qu’il y a des pièces blanches et noires. J’ai aussi un vague souvenir d’une scène de « A Beautiful Mind » avec Russell Crowe où le mathématicien fait une crise après avoir perdu à ce jeu.

C’était jusqu’à ce que l’on nous promette un duel historique entre l’humain et la machine (un genre de DeepBlue vs Kasparov) un duel à finir entre l’intelligence organique vs virtuelle : AlphaGo contre Lee Sedol (qui serait considéré comme le meilleur joueur de GO au monde).

À écouter les commentateurs, l’affrontement n’avait rien d’amical ou d’inoffensif, une victoire de l’ordinateur signifierait que nous deviendrions, à terme, tous obsolètes au travail et, qui sait si AlphaGo ne se transformerait pas en SkyNet, le méchant ordinateur de Terminator. Le pauvre Lee Sedol avait tout le poids de la sauvegarde de l’humanité sur les épaules… et il a perdu, 4 à 1.

 

 

 


Read more
Share this article
  • LinkedLinked
  • Google PlusGoogle Plus

Les équations de la Puck

Categories : News
Les équations de la Puck

Pour un fervent de hockey et de statistiques, l’avènement des statistiques dites « avancées » ajoute du piquant à un jeu qui s’est plus rapproché des échecs (défensives élaborées) que du basketball (attaques spectaculaires) ces dernières années.

En effet, de nos jours, tout y passe, des chiffres plates et simplistes tels le Corsi et Fenwick - basés sur une donnée aussi peu fiable que les tirs au but tentés - aux analyses plus en profondeur comme la zone dans laquelle certains joueurs sont plus utilisés ou la force de l’adversaire leur faisant face.

Tout est devenu sujet à interprétation – et on peut faire dire ce que l’on veut à n’importe quelle statistique. Par exemple, à une certaine date, en 2015-16, quand Carey Price était le seul blessé, le Canadien de Montréal avait une fiche de 6-2-2, alors que sans l’ailier Brendan Gallagher, le même club montrait une fiche de 5-11-2 – mais la moitié de ces matchs-là l’étaient aussi sans Price, alors on peut assumer que de perdre deux pièces-maîtresses fait plus mal qu’une seule.


Read more
Share this article
  • LinkedLinked
  • Google PlusGoogle Plus