Tous les articles par
Michel Berne
Pour une fois, la loyauté des clients est reconnue et récompensée!

Dans sa plus récente révision tarifaire, Netflix a montré qu’elle a appris de ses erreurs passées (elle avait perdu 800 000 abonnés lors de la hausse de 2011, ce qui avait fait plonger son action de 80 %). Elle a aussi montré qu’elle a compris que la loyauté des clients doit être reconnue et récompensée.

 

Ainsi, l’entreprise qui compte 45 millions d’abonnés dans le monde, a récemment décidé de hausser ses tarifs mensuels de 7,99 $ à 8,99 $. Fait à signaler, elle a pris soin de conférer à ses abonnés actuels un délai de grâce de deux ans. Cette augmentation s’applique donc dès maintenant à tout nouveau membre, mais ne prendra effet que dans deux ans pour les abonnés actuels.

En savoir plus
Bien choisir un nom de marque? Le pouvoir des évocations!

Quel nom choisir pour sa nouvelle marque? Les recherches auprès des consommateurs peuvent apporter un éclairage très utile, en autant qu’elles ne tombent pas dans le piège de leur demander quel nom ils aiment ou préfèrent. Cette approche favorise inévitablement des noms descriptifs (qui ont un sens immédiat) et très peu distinctifs. Testé de cette manière, le nom Apple ne serait jamais né. Ce serait dommage non?...

En savoir plus
Pouvez-vous me résumer ça sur une page?

Les tableaux de bord en ligne permettent de diffuser sur le Web, à des usagers multiples, des résultats régulièrement rafraîchis, sous une forme graphique, dans une approche dynamique et hautement personnalisable.

En savoir plus
La mort de la recherche marketing? Des rumeurs grandement exagérées

Au cours des dernières années, j'ai trop souvent entendu des observateurs de notre industrie (conférences, articles, blogues, etc.) annoncer, rien de moins, que la mort imminente de la recherche marketing. Ça m'agace profondément : autant par le procédé sensationnaliste que par la faiblesse de l'argumentaire. Il est vrai que la recherche est confrontée à des défis importants : moindre disponibilité des répondants, exigences accrues de rapidité, pressions budgétaires, etc. Il est aussi vrai que l'émergence des médias sociaux, le Big Data, les innovations technologiques, entrainent une remise en question des approches. Mais ceux qui annoncent sa mort sous-estiment largement les capacités d'adaptation de notre industrie.

En savoir plus