Tous les articles dans
Le " face-reading ", c'est cette méthodologie hautement technologique dont vous avez le plus de chance d'entendre parler dans une conférence sur le marketing 3.0. L'idée de base est de capter les micro-expressions faciales d'une personne exposée à un contenu vidéo pour déterminer si ce dernier déclenche une des six émotions de base mesurées. L'ampleur et la nature des émotions ressenties permettent de prédire la performance communicationnelle des messages. En savoir plus
Potatoe, Potàtoe? : a milk story

Call it a trade bias, but I’m always curious to know what people around me think about brands, products and ad campaigns. So when I recently found myself in the grocery store with my boyfriend and picked up a milk carton, I asked him: “So, did you notice the new packaging for Natrel? What do you think of it? What does it communicate?” “I don’t like it…” he responds, “but it doesn’t matter, anyway” he adds quickly, blocking my next set of questions, “because we never buy Natrel, we buy Lactancia”.

Now, I’m not the type to inventory our fridge every week, but I look in it often enough to be able to tell you with absolute certainty that we do NOT always buy Lactancia, and if I were to look in my fridge right now, there would be 50% chance that the carton would say “Natrel” rather than anything else.

En savoir plus
Bien choisir un nom de marque? Le pouvoir des évocations!

Quel nom choisir pour sa nouvelle marque? Les recherches auprès des consommateurs peuvent apporter un éclairage très utile, en autant qu’elles ne tombent pas dans le piège de leur demander quel nom ils aiment ou préfèrent. Cette approche favorise inévitablement des noms descriptifs (qui ont un sens immédiat) et très peu distinctifs. Testé de cette manière, le nom Apple ne serait jamais né. Ce serait dommage non?...

En savoir plus
Qu'est-ce qu'une bonne marque?

Qu'ont en commun Apple, Google, Coca-Cola, IBM et Microsoft? Habituées des places d'honneur, elles figurent au top 5 du classement des meilleures marques mondiales en 2013, selon Interbrand. Mais que leur vaut une telle distinction? En 2013, qu'est-ce qu'une bonne marque?

En savoir plus
Comment évaluer de nouveaux concepts d'emballage?

L'emballage est aux produits commerciaux ce que l'uniforme est au pompier. Un élément constitutif de leur identité. En ce sens, un emballage, tout comme un uniforme, « parle ». En un simple coup d'oeil, le consommateur doit, même sans connaitre le produit, pouvoir extrapoler sa fonction, ses bénéfices, ce qui le distingue des concurrents et en quoi il est le mieux en mesure de répondre à ses besoins particuliers.

En savoir plus