Tous les articles dans
La dissonance cognitive? Satisfaction garantie

Le remord de l’acheteur, nous en sommes tous victimes. Mais, dans certains cas, ce remord initial se transforme progressivement et l’achat réalisé finit par devenir la meilleure décision qu’on ait jamais prise. La machine à espresso, prétendument silencieuse, qui fait un bruit étrange quand on l’utilise ou encore l’ordinateur qui prend quelques secondes de plus qu’en magasin pour démarrer finissent même par ne plus nous déranger malgré une certaine déception initiale. Plusieurs iront même jusqu’à en faire la promotion à ceux qui demanderont des conseils sur le sujet.

En savoir plus
Potatoe, Potàtoe? : a milk story

Call it a trade bias, but I’m always curious to know what people around me think about brands, products and ad campaigns. So when I recently found myself in the grocery store with my boyfriend and picked up a milk carton, I asked him: “So, did you notice the new packaging for Natrel? What do you think of it? What does it communicate?” “I don’t like it…” he responds, “but it doesn’t matter, anyway” he adds quickly, blocking my next set of questions, “because we never buy Natrel, we buy Lactancia”.

Now, I’m not the type to inventory our fridge every week, but I look in it often enough to be able to tell you with absolute certainty that we do NOT always buy Lactancia, and if I were to look in my fridge right now, there would be 50% chance that the carton would say “Natrel” rather than anything else.

En savoir plus
Prendre une douche avec des personnes âgées ou comment accéder à l'intimité.

Accepteriez-vous de laisser, contre dédommagement monétaire (75 dollars), trois étrangers vous observer et vous filmer pendant que vous faites semblant, bien évidemment tout habillé, de prendre votre douche? Pour la grande majorité d’entre vous, la réponse est certainement non. 

En savoir plus
In situ veritas

Selon l’adage, « faire quelque chose sans y penser, c’est faire quelque chose  bien et bien mieux qu’en y pensant ». Pour s’en convaincre, il suffit d’essayer de descendre les escaliers ou de lasser ses chaussures en étant « présent » plutôt que sur un mode automatique.

Cette réalité s’applique  à de nombreuses habitudes de notre quotidien, habitudes que nombre de nos clients souhaitent décoder et comprendre afin de développer de nouveaux produits (baignoires, appareils téléphoniques, sites Web,…).

Se pose alors la question, pour les chercheurs que nous sommes, de comment comprendre ces modus operandi si les individus eux-mêmes n’en ont pas conscience?

 

En savoir plus