All articles in
Les plateformes de streaming en ligne, l'exception québécoise
À l'image de plusieurs au Québec, je me questionne souvent sur la pertinence de demeurer abonnée à un service de télévision payante. En effet, en tant qu'utilisatrice de Netflix, Chromecast et autres modes de contournement pour écouter des émissions en ligne (rien d'illégal, rassurez-vous!), je regarde rarement la télévision traditionnelle. Et je ne suis pas la seule, puisque plus de la moitié des Québécois (53 %) ont l'habitude de regarder la télé sur le net, ne serait-ce que quelques extraits par mois. Read more
Amazon : mon péché mignon!
J'ai récemment publié un billet à propos des habitudes d'achat en ligne de mes voisins d'immeuble. Je ne serais pas une ethnographe très objective si je passais sous silence mes propres inclinaisons en la matière. C'est que, voyez-vous, moi aussi j'ai succombé aux charmes du magasinage en ligne et notamment au gain de temps, à l'abondance de choix et aux nombreuses économies qu'il me permet. D'ailleurs, j'ose vous l'avouer, je suis une acheteuse en ligne invétérée et une grande fan de mon site de magasinage préféré, Amazon. Read more

Wherever you are!

Categories : News
Wherever you are!

L’un des principaux apprentissages de l’économie comportementale, cette science qui s’appuie sur les recherches du psychologue et récipiendaire du prix Nobel Daniel Kanheman, est l’importance de l’environnement et du contexte dans la prise de décisions.   Pour engager un consommateur, il est primordial de communiquer le bon message. Mais il l’est tout autant de le communiquer au bon moment et au bon endroit. Les technologies de microlocalisation et de « geofencing » constituent des outils hors du commun pour atteindre cet objectif, et ce pour les quatre raisons suivantes :

Read more

DINNER'S READY!

Categories : News
DINNER'S READY!

My husband is a fabulous chef who loves meal planning and cooking.  Producing a delicious unplanned weeknight meal for two in 20 minutes, appetizer included - he’s got it covered.  Tonight’s dish requires some obscure ingredient - he has it on hand.

While I am one lucky lady, I remain fascinated by the relatively new meal options out there for those not married to an aspiring Ricardo.  “Dinner-in-a-box” services like évoilà5 and Cook it are simple: you pre-order meals for the upcoming week, the required recipes and ingredients are then prepared for pick-up or delivered to your front door.  No planning, no shopping, no boring meatloaf recipes, no food waste, no restaurant prices.  Meal preparation is stripped down to the fun part: the actual cooking that enables you to serve healthy, tasty dishes to your loved ones.  Brilliant!

The “you” is critical.  Even if you could afford to eat out every night, or hire a personal chef, it wouldn’t be quite the same.  There is immeasurable value in using one’s own hands and culinary skills to prepare meals for the family.  It is one of modern society’s most significant demonstrations of caring, one we are unlikely to give up anytime soon.  The thinking and grocery parts - I’ll “contract those out”.  The right to feel “I have it together enough to cook this great meal, just for you” - no way I’ll contract that out on an ongoing basis.

Read more

Go No Go

Categories : News
Go No Go

Je ne m’étais jamais intéressé au jeu de GO. Je savais qu’on y joue depuis plus de 4 000 ans en Chine et qu’il y a des pièces blanches et noires. J’ai aussi un vague souvenir d’une scène de « A Beautiful Mind » avec Russell Crowe où le mathématicien fait une crise après avoir perdu à ce jeu.

C’était jusqu’à ce que l’on nous promette un duel historique entre l’humain et la machine (un genre de DeepBlue vs Kasparov) un duel à finir entre l’intelligence organique vs virtuelle : AlphaGo contre Lee Sedol (qui serait considéré comme le meilleur joueur de GO au monde).

À écouter les commentateurs, l’affrontement n’avait rien d’amical ou d’inoffensif, une victoire de l’ordinateur signifierait que nous deviendrions, à terme, tous obsolètes au travail et, qui sait si AlphaGo ne se transformerait pas en SkyNet, le méchant ordinateur de Terminator. Le pauvre Lee Sedol avait tout le poids de la sauvegarde de l’humanité sur les épaules… et il a perdu, 4 à 1.

 

 

 

Read more