Télétravailler avec des enfants ? pour le meilleur, et pour le pire!

Catégories : Récits de pandémie

Les dernières semaines ont été riches en émotions : fermeture des écoles et services de garde, mise en quarantaine obligatoire, fermeture des commerces non essentiels, imposition de télétravail dans les entreprises… on peut dire que la COVID-19 a mis au défi toute l’agilité de l’équipe d’Ad hoc!  

Je ne sais pas pour vous, mais la fermeture des écoles et CPE a eu l’effet d’une bombe, non, d’un TSUNAMI auquel j’ai réagi avec un sentiment ambivalent : à la fois excitée de passer plus de temps avec mes enfants et envahie d’une angoisse profonde.

J’ai eu envie de vous partager quelques-unes des astuces de véritables rois et reines de l’agilité : les parents Adhociens! Ceux qui, depuis quelques semaines, doivent jongler entre le boulot et la gestion de leur progéniture.  

Les conseils de l’auteure – Véronique – Directrice de projets

Âge des enfants : 2 et 4 ans

« Voici trois astuces qu’on a mises en place au cours des dernières semaines pour survivre à cette période intense et la rendre plus agréable pour tout le monde!

 

  1. 1.       Mettre en place une nouvelle routine :  chaque dimanche, nous déterminons clairement à quel moment papa et maman vont travailler pendant la semaine. Lors de ces périodes, nous nous enfermons littéralement dans une pièce et évitons de nous faire déranger. Nous avons aussi conservé la routine matinale habituelle et nous identifions un horaire (flexible) que nous communiquons aux filles.
  2. 2.       S’acheter des 30 minutes : si nous devons travailler pendant que nous nous occupons des enfants, nous prévoyons des activités où elles peuvent se concentrer pendant 30 minutes et nous préparons le matériel à l’avance : bricolage selon les thèmes de saison (SANS peinture), activités de construction, tracer des lettres, faire du ménage avec un poush-poush…
  3. 3.       Dépenser de l’énergie le matin : nous sommes de grands adeptes de la sieste à la maison, surtout dans ces circonstances! Alors nous tentons d’accomplir un maximum de tâches pendant cette période. La personne en charge le matin doit donc s’assurer de « bien les brûler » pour que la sieste dure le plus longtemps possible! »

 

Flore – Directrice de projets senior

Âge des enfants : 4 et 8 ans

Son conseil : Moduler sa journée selon le niveau d’énergie des enfants

« J’ai la chance d’avoir deux garçons qui jouent beaucoup ensemble, malgré la différence d’âge. Le matin, ils arrivent à jouer seuls. J’en profite donc pour faire un maximum de tâches à ce moment-là. L’après-midi, ils demandent davantage d’attention. J’accepte alors d’être moins productive, je fais des tâches moins longues et moins exigeantes… Il faut accepter d’être interrompu, de ne pas pouvoir travailler comme si nous étions au bureau. »

 

Geneviève – Directrice de projets

Âge des enfants : 3 et 6 ans

Son conseil : Travailler en équipe et prendre des pauses

« Le fait de former une véritable équipe avec mon conjoint me permet de rester saine d’esprit. Lorsque nous avons des journées plus chargées, l’autre parent prend davantage le relais avec les enfants. Il est donc primordial de bien communiquer avec l’autre, soit le matin ou la veille, pour organiser les journées en conséquence. Nous nous permettons aussi des pauses pour jouer avec les enfants, idéalement à l’extérieur. Tous en retirent des bénéfices! »

 

Benoit – Spécialiste en traitement

Âge des enfants : 7 et 11 ans

Son conseil : Le babysitting virtuel

« J’ai fait installer Skype à la grand-mère des enfants pour qu’elle puisse faire un peu de gardiennage virtuel. Elle leur lit des histoires et les tient occupés assez longtemps. Une bonne façon de se déculpabiliser face à l’usage des écrans et de garder contact! Pour les faire bouger en cours de journée (et moi aussi), on se fait des batailles d’épées invisibles. En fin de journée, pour évacuer la tension, rien de mieux qu’une guerre de chatouilles! »

 

Erica et Lionel – Vice-présidents

Âge des enfants : 2, 4 et 5 ans

Leurs conseils : Diviser la journée et consulter Pinterest pour des idées d’activités

« Nous avons adopté la méthode « divide and conquer » pour divertir/éduquer/nourrir/prendre soin de nos trois enfants. L’un de nous travaille le matin, les deux pendant la sieste, l’autre l’après-midi et de nouveau tous les deux le soir. Nous tentons de planifier une variété d’activités pour les garder engagés et actifs. Pinterest est notre meilleur allié et nous sommes devenus de véritables collectionneurs de toutes sortes de contenants usagés qui servent au bricolage : pots de yogourt, boîtes d’œufs, cruches de jus, rouleaux de papier de toilette… La leçon la plus importante qu’on tire de tout cela est de réduire nos attentes. Le travail, la parentalité et l’éducation sont trois emplois différents qui ne peuvent pas être effectués en même temps. On fait donc du mieux qu’on peut! »

Tentez de vivre cette période avec légèreté. Amusez-vous et créez des moments. Car au bout du compte, c’est de ça dont on se rappellera plus tard. Bon télétravail!

Partager cet article
  • LinkedLinked
  • Google PlusGoogle Plus
Retour
comments powered by Disqus